LE MANQUE D’ARGENT POUR REMUNER LES EMPLOYÉS DE L’INSTITUT DES RECHERCHES AGRONOMIQUES A FAIT APPEL AU DÉBOISEMENT.

IMG_20151202_105242Cette photo montre la fameuse partie qui revient aux trois pays : Burundi, Rwanda et RDC.

Les gens que nous avons contacté sur cette question nous ont dit que le problème était le salaire des employés. Localisé en commune GIHETA de la province GITEGA, l’IRAZ était, au paravent, un endroit très attirant. Les arbres y étaient d’espèces diverses. Tout ce bois a été coupé en un seul moi pour fabriquer le charbon. A présent, ce ne sont que des monticules nues qui se font voir. Nous pensions qu’ils allaient planter d’autres arbres mais ils n’ont rien foutu.

Si rien n’est fait, ce n’est que le désert qui approche. Dans les années passées, un bananeraies omniprésent était un de ses caractéristiques. La situation politique entre les deux pays a fait que le Rwanda ne s’intéresse plus à cette petite partie du Burundi, dont la mise simple de pied est sanctionnée par une amande qui n’est pas moins de cinq mille. Nous lançons un appel au gouvernement de prévoir des projets de reboisement pour cette partie qui est pour le moment semblable au désert.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s