La politique burundaise s’applique même aux arbres fruitiers !

La politique burundaise est étonnante. Elle s’applique même aux arbres !
Depuis son ascension au pouvoir, le président du Burundi s’est donné projet :la multiplication des arbres fruitiers. Au début du projet, tout le monde pensait que c’était un act positif qui allait aboutir à un changement remarquable. Les jours se sont passées, les activités allaient de bon train. Les personnes qui multipliaient les plants d’avocats percevaient la l’argent.
Les avocats étaient plantés le long des routes, les gens en recevaient gratuitement. Les jours se sont passées, les administratifs, qui devraient faire le suivi n’ont rien foutu.. Les arbres fruitiers, qui avaient été multipliés d’une façon étonnante, on disparut suite à la politisation de ce jeste présidentiel.
Aujourd’hui, les avocats sont rares et raffinés car ne disposant pas une somme suffisante, il est impossible d’avoir un avocat à manger.
Le marché du quartier Magarama dit “ku kansoko, les choses ne sont pas aussi simples que ça. Les avocats sont chers de façon que personne ne peut aller acheter un sans qu’il soit en possession d’au moins deux cents francs. Suite à la politisation de ce projet IMG_20160207_141719

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s