L’élevage des ruminants en pleine disparition

image

L’élevage des ruminants devient de plus en plus compliqué à Gitega. Ceci est la conséquence liée à l’interdiction de faire paître ou attacher un animal dans la propriété qui n’est pas sienne.

L’interdiction d’attacher ou faire paître les animaux domestiques dans la propriété qui n’est pas sienne.

     Cette mesure est tombée il y a quelques années. Les éleveurs gardaient leur troupeau n’importe où. Au fil des années, les forêts de l’État sont disparues. Des forêts privées sont restées. C’est à partir de ce moment que les éleveurs ont commencé d’être chassé.

Bien que la situation entre éleveurs et agriculteurs se dégradait d’une façon rapide, l’élevage a continué tant bien que mal.

    Les petits ruminants attachés tout près des maisons d’habitation.

      La prise de cette mesure n’allait pas passer inaperçu. Les éleveurs de la localité de ituvya en commune de Giheta,province Gitega  attachent leurs chèvres et moutons tout près de leurs maisons d’habitation. Un éleveur attache ses chèvres en face de sa maison. Il a peur de pouvoir perdre ses bêtes.  Je lui demande pourquoi il ne peut pas les attacher dans la forêt, il me répond :”Dans notre zone, nous ne disposons pas des forêts de l’État. Il nous est strictement interdit d’attacher ou faire paître nos bêtes dans les propriétés privées. Chacun le fait chez lui”.

Les enfants de cette localité, des élèves pour la plupart, sont dans l’obligation de chercher de l’herbe à ces chèvres. Ceci doit se faire tout les matins, midi et soir. La majorité de ces élèves sont en retard presque tous les jours.

    Le gros bétail remplacé par les caprins et porcins.
   
   Suite à cette mesure, cette localité ne compte d’aucune vache. La population, pour qui la propriété diminu considérablement, ne veulent pas se causer des ennuis en élevant des vaches. Ils élèvent les lapins et les cochons.  Le taux de natalité n’y est pas négligeable. Les filles de cet endroit ce comportent d’une façon bizarre. Elles mettent au monde de même que leurs mères. Ceci est la cause de la surpopulation. Dans l’enquête que j’y ai fait , beaucoup d’enfants sont de pères inconnus.

      La fertilisation du sol cultivable .

  Vivant sur un sol sablonneux, la population doit fournir beaucoup d’efforts pour rendre ce sol fertile.

     Pour se procurer du fumier suffisant, ces gens font l’evage des caprins et

des porcins.
La viande de vaches reste introuvable chez ces gens qui n’attendent même pas l’arrivée d’un vétérinaire qui puisse diagnostiquer le cochon  se trouvant dans leurs griffes.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s