Information

Les jeunes talentieux et la création de l’emploi

Par Rénovat Ndikumwenayo

C’est la pure réalité que la jeunesse burundaise est menacée par le chômage et la pauvreté. Toutes fois, il y a ceux qui servent d’exemples sans même l’appui de l’Etat. Au lieu de croiser les bras faisant semblant d’avoir manqué quoi faire, il faut penser a utiliser les moyens à notre portée de mains.

Nsabimana Cyprien, âgé de trente ans est détenteur du Diplôme de technitien A2 en juridique. Il est originaire de Mabanda en province de Makamba. Il nous a révelé qu’ après ses études secondaires, il n’a pas attendu d’être embauché par le Gouvernement. Il s’est donné corps et âme pour savoir comment fabriquer du savon. Nous lui avons approché et il nous a fait savoir: » Après mes études, je me suis lancé dans mes affaires car j’étais vexé par ces chômeurs qui sont eparpillés un peu partout. J’ai fondé une association de vingt cinq jeunes chômeurs appelée Terimbere. La fabrication des savons de bonnes qualité a fait que ces jeunes soient rémunerés de 50.000 BIF par mois. Ils ne sont plus chômeurs. J’ai commencé avec un capital de 18.000 BIF. La première fabrication m’a donné un bénéfice de 7000BIF. Je fabrique le savon de lessive qui constitue un besoin primaire de la population. Je me suis déjà procuré d’une parcelle, un matériel de fabrication (Format). Tout ça résulte du projet. J’ai eu des formations de la part de Youth Glob et de l’Association Biblique Burundi qui m’a même certifié. Mon appel aux jeunes comme moi est de changer la mentalité. Attendre d’être embauché par l’Etat, c’est une perte de temps. Il faut se servir du peu à notre disposition afin de créer au minimum un emploi ».

Initiateur formateur

Ce titre de Initiateur Formateur lui est attribué par le Directeur des recherches. Ce dernier a dit: » Cyprien est parmi les chercheurs du Burundi ». Il a pu envoyer deux jeunes bien formés pour travailler dans l’Association CANDERA à Bujumbura où le logistique qui leur est donné leur fait oublier le chômage. Il travaille en synergie avec l’Association des Jeunes Africaines Progressistes AJAP où il joue le rôle de formateur.

Il est a signaler que son courage montre qu’il y a des jeunes créatifs, courageux et même patriotiques capables de réaliser leurs propres projets et de créer de l’emploi. Qu’il sert d’exemple à ceux qui croisent les bras. L’Etat voudrait bien soutenir les jeunes talentieux et de les encourager. Soutenir de telles associations crée d’emploi. De surcroît, elle peut même travailler dans toutes les provinces du pays et lutter contre le chômage

MenyaNews.

Publicités

Un commentaire sur “Les jeunes talentieux et la création de l’emploi

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s